Posted by: petokask | February 7, 2015

Les origines de la Russie: des premiers slaves de l’Est au Grand Duché de Moscou (II)

thumb

Partie I

Khazarie: les influences politiques précoces de l’état russe

Les steppes situées dans le bassin inférieur de la Volga, entre la Caspienne et la mer Noire ont été gouvernées par les khazars jusqu’au huitième siècle. Le pouvoir politique était détenu par le Khagan (i.e. l’emprereur) et l’armée était dirigée par le Khagan Bek. Leur pouvoir politique a connu son apogée durant le Haut Moyen-Age et fut capital pour la création du capitalisme. En effet, leur importance stratégique et commerciale au carrefour de la Chine, du Moyen-Orient et de l’Europe rendirent riches la plupart des états eurasiens de cette époque.

En conséquence, les khazars ont fondé un des plus grands états de l’Eurasie médiévale, leur territoire englobant la majorité de la partie européenne de la Russie actuelle, l’Ukraine de l’est, l’ouest du Kazakhstan, l’Azerbaidjan, ainsi qu’une grand part du nord Caucase et une partie de la Crimée, de la Géorgie et du nord-est de la Turquie.

Khazaria-300x262La Khazarie (ou Khaganate khazar) était connue pour sa tolérance, son cosmopolitisme ainsi que pour son système judiciaire assez développé. Pour ne prendre qu’un exemple, son armée incorporait des soldats de chaque grande religion monothéiste, voire même des païens. C’était aussi la liaison la plus importante entre la Baltique et l’empire musulman des Abbassides, centré sur Bagdad. Comme précisé plus haut, les khazars étaient des alliés majeurs de l’Empire Byzantin et il gagnèrent de nombreuses guerres contre les califats arabes.

Entre les années 880 et 890, la route commerciale de la Volga (d’une importance critique pour la Khazarie) cessa de fonctionner, provoquant “la première crise financière en Europe”. Comme nous pouvions nous y attendre, une période de récession économique et d’instabilité politique suivit cette crise.

L’arrivée de Rurik de Novgorod autour de 860 a probablement influencé ce processus car il décida de dévier la route de commerce  de la Volga vers le Dniepr. Par conséquent, Kiev s’est développé en grand centre urbain quand Rurik décida d’en faire sa capitale, au détriment de Novgorod et après en avoir chassé les khazars, ce qui fut l’acte de fondation de la Rus’ de Kiev.

Selon Vernadsky, les grecs et les khazars ont construit la forteresse de Sarkel entre la Volga et le Don pour défendre cet endroit stratégique de la Rus’. (D’autres chercheurs, comme Franklin et Shepard, pensent que Sarkel visait à repousser (ou du moins à contrôler) les magyars et d’autres peuples de steppes, mais non la Rus’.) Entre 965 et 969, la souveraineté khazare fut finalement brisée par la Rus’ de Kiev, avec l’aide de l’Empire Byzantin. Les alliés achevèrent leur conquête en capturant Sarkel, ouvrant la voie à une annihilation complète du khaganate khazar.

La Rus’ de Kiev et la république de Novgorod: la Russie médiévale

OlegAu cours des années 880, la Rus’ de Kiev fut officiellement fondée par le prince Oleg, qui avait de nombreuses tribus de slaves de l’est et de finnois. A partir de 884, il parvint à asseoir son autorité sur les poliens, les vyatichs, les drevliens, les radimichs et les sévériens. En 907, il mena une attaque sur Constantinople, laissant Igor, fils de Rurik, à Kiev.

Grâce à un traité, Oleg a réussi à soudoyer les grecs, puis en 911, il signa un traité commercial avec l’Empire Byzantin d’égal à égal.

Le nouvel état kiévien prospéra car il contrôlait les trois routes commerciales majeures de l’Europe de l’Est: la route de la Volga allant de la Baltique en Orient, celle du Dniepr reliant la Baltique à la mer Noire et celle reliant les khazars et les germains. Il se renforça également grâce au commerce de fourrures et de miel.

A la mort d’Igor en 945, sa femme la princesse Sainte Olga devint régente jusqu’à la majorité de son fils Sviatoslav en 963. Le règne de ce dernier fut marqué par une expansion importante grâce à l’invasion des Balkans et la conquête des territoires khazars situés dans la steppe pontique. A la fin de sa vie, Sviatoslav dirigeait l’état le plus grand d’Europe, dont il déplaça la capitale de Kiev à Pereyaslavet en 969, mais ses conquêtes, pour la plupart n’étaient pas agrégées en un empire à cause des querelles fratricides entre ses fils.

Les règne du prince Saint Vladimir le Grand (980 – 1015) et de son fils Yaroslav 1ier le Sage (1019 – 1054) sont vus comme ” l’Âge d’Or ” de Kiev, qui vit la Christianisation de la Rus’ (988) et la création du premier code légal, le Russkaya Pravda, ce qui veut dire littéralement “Justice de la Rus’ “.

Крещение-Руси-300x182La Christianisation de la Rus’ eût lieu car les émissaires de Vladimir envoyés à Constantinople furent émerveillés par la beauté de la cathédrale Sainte Sophie et sa liturgie. Le choix de Vladimir d’opter pour l’Orthodoxie fut fait officiellement en raison de son mariage avec la princesse Anne, la soeur de l’empereur byzantin, Basile II. Cependant, ce choix a probablement été influencé par les liens personnels étroits de Vladimir avec Constantinople, qui dominait la mer Noire et particulièrement le fleuve Dniepr, ce dernier étant la principale route commerciale de la Rus’ de Kiev. Par conséquent, le fait de rejoindre l’Eglise d’Orient avait d’énormes conséquences politiques et commerciales.

Dans le même temps, la conversion des slaves de l’Est leur ouvrit les portes de la science, de la philosophie grecque ainsi que de l’histoire, sans apprendre le grec car la liturgie de Sainte Sophie était disponible en cyrillique.

L’indépendance des slaves de l’est par rapport à l’autorité de Rome eût pour résultat un développement de leur littérature et de leurs arts, qui sont bien différents de ceux des autres pays orthodoxes. La littérature avait un niveau élevé à Kiev, Novgorod et dans d’autres grandes villes par rapport aux standards européens de l’époque.

Kiev-St-Sophia-Cathedral-205x300

Cathédrale Ste Sophie à Kiev, bâtie en 1037

L’un des fils de Vladimir le Grand, Yaroslav, devint vice-régent de Novgorod quand son père mourut en 1015. En 1019, il vainquit son frère Svyatopolk avec l’aide des habitants de Novgorod et de mercenaires vikings, suite à l’assassinat par ce dernier de trois de ses autres frères pour prendre le pouvoir à Kiev. Yaroslav se réjouit de l’amélioration des relations avec le reste de l’Europe, particulièrement avec l’empire byzantin, qui était aussi un sujet de préoccupation de son père. Il étendit plus loin son pouvoir à travers les mariages arrangés de sa soeur et de trois filles des rois de France, de Norvège, de Pologne et de Hongrie. Sa plus grande réussite fut la publication de la “Russkaya Pravda”, cependant que la construction des cathédrales Sainte Sophie à Kiev et Novgorod démontraient son pouvoir sur les états voisins.

L’application de la peine capitale dans la Rus’ de Kiev était rare comparé à l’Europe de l’ouest féodale, du fait de la préférence de la législation pour les amendes afin de punir les contrevenants. De plus, certains ont été accordé aux femmes, comme le droit de propriété et d’héritage. Par conséquent, le système judiciaire kiévien était particulièrement moderne par rapport aux standards de son temps.

Au milieu du XIème siècle, l’état atteint son apogée, son territoire s’étendant de l’est, sur les rives de la Volga , à l’ouest, au Royaume de Pologne et au Grand Duché de Lithuanie, jusqu’au sud, vers la mer Noire.

Les jeunes membres de la dynastie commençaient généralement leur carrière comme gouverneur d’une province mineure puis progressaient vers des principautés plus importantes et finalement entraient zen compétition pour le trône de Kiev.Officiels et soldats recevaient salaires et terres des princes pour les services militaires et politiques qu’ils leur rendaient. Les marchands et artisans exerçaient parfois une influence politique à travers une assemblée de la cité, le veche (conseil), qui était composé de tous les mâles adultes de la population. Une classe de paysans payant tribut, qui devaient une quantité de travail déterminé aux princes, existait mais ce n’était pas un système de servage très développé, trait pourtant caractéristique de l’époque médiévale en Europe de l’ouest.

L’Etat déclina à la fin du XIème siècle, suite à la mort de Yaroslav, et implosa au cours du XIIème, laissant le territoire sans loi à cause de l’émergence de nombreux pouvoirs régionaux suite à cette implosion.

La cause majeure de cet effondrement est à chercher dans la nature même du système politique: le pouvoir n’était pas transmis du père au fils mais au plus ancien membre de la dynastie régnante. Evidemment, cela entraînait des rivalités et des haines au sein de la famille royale. Trois des fils de Yaroslav se battirent entre eux après leur défaite à la bataille de la rivière Alta contre les cumains (1068) alors qu’une révolte éclatait à Kiev, donnant le pouvoir à Vleslav de Polotsk.

La Rus’ de Kiev au XIème siècle

En 1097, Vladimir II Monomaque organisa le premier conseil fédéral de la Rus’ kiévienne à Liubech afin de trouver un accord entre les nombreuses factions en guerre. Le dernier dirigeant qui réussit à maintenir une relative unité au sein de l’état fut Mstislav le Grand. Après sa mort en 1132, la Rus’ de Kiev entra en déclin et ses successeurs durent lutter contre le pouvoir grandissant de la république de Novgorod. Puis, en 1169, André Bogolioubski, prince de Vladimir-Suzdal, mis à sac Kiev et, jusqu’à la fin du XIIème siècle, l’état kiévien se morcela de plus en plus.

Après cela, l’état fut encore plus affaibli par l’effondrement des liens commerciaux entre la Rus’ et Constantinople, ceci étant dû aux croisades, le pillage de la ville par les croisés marginalisant la route du Dniepr. Plus précisément, la route de commerce entre la mer Noire et la Baltique était la colonne vertébrale de l’économie de Kiev, vu son utilité comme route de commerce principale entre les varangiens et les grecs, et la mer Noire était controlée par Constantinople à ce moment. Ainsi, une fois l’Empire Byzantin tombé, le commerce sur cette route s’effondra et Kiev, par conséquent, perdit son attrait.

Au nord, la république de Novgorod prospéra en tant que membre de la Ligue Hanséatique, cette dernière étant la première confédération commerciale internationale de l’Histoire. L’oligarchie de Novgorod controlait les routes de commerces depuis la Volga jusqu’à la mer Baltique et, suivant le déclin de la Rus’, devint de plus en plus indépendante (tout en restant au sein de la Rus’ de Kiev).

Un aspect intéressant du développement de Novgorod est que, bien que dirigé par une oligarchie, il existait un gouvernement républicain car les décisions majeures devaient être prises par une assemblée de la ville, qui élisait aussi le prince comme dirigeant militaire de la ville. Il est aussi possible qu’ait existé une sorte de “Conseils des Seigneurs” qui était dirigé par l’archevêque, mais son pouvoir réel demeure encore peu clair, et qui était élu également par les Novgorodiens. L’économie de la ville était basée essentiellement sur le commerce de sel et de fourrures, les terres situées au nord de la ville étant stratégique à ce niveau. D’ailleurs, ces terres fournissaient l’essentiel des denrées mentionnées ci-dessus et Novgorod dût les défendre contre Moscou à la fin du XIVème siècle. La victoire de Moscou provoqua le déclin de Novgorod et accéléra le développement de Moscou jusqu’à ce qu’elle devienne le cœur de la Russie.

Au nord-est, les slaves venus de Kiev colonisèrent le territoire qui deviendra le Grand Duché de Moscou. Rostov, qui était le centre historique de cette région, avait été d’abord détrôné par Suzdal et ensuite par la cité de Vladimir, qui devient la capitale de Vladimir-Suzdal, une principauté qui allait s’affirmer comme le pouvoir principal dans la Rus’ de Kiev en cette fin de XIIème siècle.

A suivre…

Traduit de l’anglais par mes soins. Libre de droits sous réserve de me citer.


Responses

  1. […] A suivre… […]

  2. […] Transnistrie, prochaine Crimée ? » (2e partie) (Aube […]

  3. Reblogged this on The international informant.

  4. […] Partie II […]


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: