Posted by: petokask | August 7, 2013

Capitalisme, un système pour une élite

Socialism-Nationalism-

Une question très peu insignifiante est: pourquoi tous ces politiciens et économistes renommés et “expérimentés” n’ont pu prévoir l’actuelle crise financière afin de prendre les mesures et réduire ces effets dévastateurs auxquels nous faisons face chaque jour dans cette dure vie.

Faisons un bref retour en arrière. On peut conclure que le système économique libéral du “laissez faire, laisser passer” (Capitalisme), le “marché ouvert”, n’a profité qu’à la classe dirigeante et les intérêts de cette dernière qui vit en parasite sur le dos des travailleurs, comme dans chaque système financier global. Le libéralisme économique peut être relié à Adam Smith, le meilleur exemple de cette école. La révolution industrielle a amené de grands changements et a donné à l’Angleterre une puissance hégémonique (Pax Britannica). Un de ces changements a été le bien-connu système de “marché ouvert”, qui a été adopté par l’Angleterre, cette dernière affirmant que ce système était en ligne avec les idées des Lumières. Les avocats de ce système ont soutenu le fait que des relations commerciales accrues entre les nations travailleraient à la prévention d’une guerre, car une guerre ruinerait les intérêts mutuels générés par le Capitalisme. La paix mondiale serait renforcée et Le marché libre trouverait une façon d’atténuer les inégalités de dépenses et les injustices envers les pauvres de cette planète.

Permettez moi d’appeler “conneries” ces affirmations en prouvant mon postulat de départ, qui est que le système capitaliste maximise les bénéfices de la classe dominante. Pour ce faire, je cite la mort  de 30 à 50 millions de travailleurs(d’ouvriers) en Inde, en Chine et au  Brésil, mort de la famine. Comment l’Inde, grand producteur de céréales, a t-elle pu se retrouver dans cette situation intenable? A cause du Capitalisme, évidemment. Les britanniques ont refusé d’intervenir car ils étaient persuadés que le “marché libre” réglerait le problème. Mais que s’est-il vraiment passé? Simplement, la classe dirigeante britannique, en capacité d’acheter le grain au prix leplus élevé, a laissé cette Nation productrice d’aliments pleurer tant de mort.

Pourtant un autre exemple triste est la mort de dix millions d’africains au Congo, quand le roi des Belges, Léopold II, dans une volonté d’accroître sa fortune tirée de l’exploitation du caoutchouc, a même recours à des amputations pour soumettre les autochtones, mettant le peuple dans un état sanitaire très mauvais. Nous observons un impérialisme conquérant couvert par un très fort “idéalisme”. Peut être que c’est la Pax Britannica qui a préparé nos esprits à cette situation. La Pax Americana a remplacé la Pax Britannica, avec plus ou moins les mêmes méthodes. L’ironie est que, quand cela s’est produit, l’Angleterre a abandonné le libéralisme économique et adopté un système avec un interventionnisme d’état plus important, protégeant la production nationale contre les produits importés. Le dénominateur de ces deux empires est le puritanisme anglo-saxon.

Pour finir, concluons par ce résumé de la naissance d’un système créé par un petit nombre pour servir une élite.

financialization-foreclosure-crooked-banksters__article

La crise financière de 1977 en Asie du Sud-Est est connue dans tous les cercles économiques et politiques. Alors que la Thaïlande était au milieu d’une croissance sans précédent, certains investisseurs décidèrent de retirer leurs capitaux investis, ce qui a eu pour effet une dévaluation par la Banque Centrale de Thaïlande de la monnaie locale, le Bat. Ceci a causé une réaction en chaîne, qui a affecté les pays connues sous le nom de “miracles financiers” ou “tigres asiatiques”, comme la Corée du Sud qui a été forcée d’appeler au secours le FMI. Une des conditions du FMI était la libéralisation de l’économie, avec un libéralisme encore plus intense, celui que nous appelons “néolibéralisme” et aucune intervention d’état. Certains se demandent quelle a été l’implication des grandes entreprises privées américaines, depuis qu’elles ont été les bénéficiaires de cette crise et qu’elles ont même contribué à la création de circonstances de cet effondrement économique. La pression du FI pour reconstruire le systèe asiatique a aidé les multinationales à maximiser leurs profits encore plus, laissant des millions de gens dans la pauvreté et le désespoir.

Ce libéralisme destructeur, ce flux imense et impossible à endiguer, la corruption du gouvernement, ont été certaines causes de la crise de 1977. Ces évènements, que l’histoire enseigne dans le secteur économique, sont connus des gouvernants de cette Nation trahie et permettent de connaître les plans malveillants des usuriers internationaux et ce qui en découle.

Néanmoins, la façon dont la crise a été affronté par certains gouvernements, projette l’Etat dans le rôle de facteur de base du Système global…Ce qui est encore plus ironique c’est la position du premier avocat du néolibéralisme, les USA, quand, en 2008 en plein dans la crise de leur système financier, ils firent face au colosse économique de DubaiportsWorld. Le gouvernement de Georges Bush informa le colosse, qui voulait acheter les ports américains, que ce ne serait pas possible, citant des raisons de sécurité nationale et une loi datant de 1988. C’est la même tactique que celle employée par les gouvernements d’Argentine, du Brésil et de la Corée du Sud, quand ils décidèrent de stopper les flux incontrôlés de capitaux afin de maintenir un taux d’import/export stable et surtout de garder la possibilité de pratiquer une politique industrielle, et plus récemment de procéder à la nationalisation des banques, comme en Islande. Ces faits montrent combien les décisions des pays peuvent êtres sérieuses lorsque leurs intérêts nationaux sont en jeu.

L’intreventionnisme d’état et particulièrement le nationalisme financier -mais pas  que- est le seul choix que nous avons pour aider le Peuple qui est étranglé à se sauver par lui même. Le mécanisme d’Etat met en avant le drapeau national, un acte qui même dans le domaine de la diplomatie ne peut être remis en cause, mais qui permet de secouer l’emprise des agents internationaux. le système international est anarchiquement structuré, ce qui nous rappelle le besion de chaque état de travailler pour ses intérêts, qui sont les intérêts de chaque citoyen et de la Nation par dessus tout. Les corporations ne devraient pas avoir plus de pouvoir que l’Etat car elles doivent suivre les ordres des états, ce qui signifie que les seuls à blâmer pour l’avancée ininterompue des multinationales, ceux qui ont transformé les états en marionnettes, sont les politiciens corrompusqui n’ont mis aucune forme de contrôle sur les flux de capitaux. on observe que les états appliquent une tactique ppolitique convergente, ce qui leur ôte le pouvoir d’exercer une politique économique indépendante. le système écomomique actuel peut seulement se décrire par un pouvoir encore plus grand du capital qu’avant.

L e système financier actuel force les gouvernements à trouver des nouvelles méthodes et institutions capables de gérer les résultats de ce système instable et de la crise financière qui a tant touché le Peuple. L’Aube Dorée est le seul mouvement qui a prouvé qu’il travaillait pour le bénéfice de la Nation et de la Race, et propose dans son programme des solutions qui soutiendront notre production, renforceront le secteur pimaire, les fermiers grecspour finalement devenir auto-suffisants pour les produits de base, pour ensuite s’atteler à reconstruire l’industrie lourde grecque.

GreekWorkerCampaign

Source:


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: