Posted by: petokask | March 25, 2013

La réaction, la gueuse et le reste.

Bon je ne vais pas refaire tous les billets que les maîtres de la réacosphère ont publié. Seulement apporter mon éclairage.

Je suis parti de la porte Maillot mais, ayant retrouvé des amis et ne voulant pas participer à la gay pride hétéro de la barjot, “coïtus interruptus” comme l’a appelé un auteur de boulevard voltaire, j’ai pris sur l’avenue Foch parmi les tous premiers manifestants autorisés à y passer. La pression est montée tellement vite sur le simple cordon de gendarmes mobiles qu’ils ont vite gazé! Le problème, c’est que loin de calmer les gens, cela les a excité. J’ai entendu des pères de famille furieux injurier les flics, des mamies aller au contact, bref le bordel près du PC sécurité. Après tout ça, on nous a fait passer que les Champs étaient ouverts. Je déboule donc sur la place de l’Étoile, fier comme un paon de mettre un gros fist à flamby et valls kippa-chaussures.

À l’entrée sur les Champ, barrage de condés… Après un bon quart d’heure de face à face, de bouffées de lacrymo (manuel tes “usages ponctuel d’aérosols” tu te les fous bien profond!!) on remarque avec mes amis que sur la gauche un passage est ouvert. On s’engouffre dans les rues parallèles aux Champs et on passe devant un barrage de flics pas fermé. Le regard désemparé des pauvres mobiles en dit long sur l’affolement qui devait régner. On se retrouve donc derrière ce mur de plexiglas qui symbolise l’autisme de ce système et on déboule sur cette avenue, conquise par ruse et audace! Pas un flic pour nous arrêter, des automobilistes médusés, le bazar complet… Ca sent la chienlit!

Deuxième barrage de flics! Là on les sent tendus. On fait à nouveau le tour et on se retrouve sur le rond point des Champs.

Deuxième barrageLà seulement trois municipaux et un gars de la sécurité civile!! Devant nous: l’avenue des Champs vide de tout représentant du Zyztème. Pas un bleu jusqu’à l’obélisque! C’est le rêve. On fait tellement de bruit que les crs du deuxième barrage se retournent et se rendent compte qu’ils sont encerclés. Et là, on les sent paniqués. Ils tapent tout de suite, embarquent direct des gens dans les camionnettes en se faisant gentiment molester (non en fait violemment pousser!! :p) par les manifestants. Je reprends une douzième fois du gaz. C’est si bon… (mode maso off!)

Ensuite, ça sort de partout. A croire qu’il pousse des flics partout!! Ils nous repoussent vers l’Elysée: tant mieux c’est par là que je vais! Avec ma bande de frondeurs, nous nous retrouvons donc à marcher sur la portion entre le rond point des Champs et l’Elysée. Petite photo pour l’immortaliser:

Les champs retournés au peuple

Je m’y allonge même sous le regard médusé des touristes à qui j’explique en baragouinant anglais que c’est ça la France.

IMG_0679

Arrivés devant chez pépère, on scande comme des ânes “Hollande démission” pendant 10 minutes. En face, juste sous les grilles, ça castagne sévère: je vois un flic sortir soutenu par ses comparses. Les jeunes balancent tout plein de trucs sur les flics qui tapent comme des sourds au tonfa. Là dessus ils encerclent tout le monde et je m’échappe de justesse. non par peur d’être coffré (ça n’aurait pas été la première fois…) mais car j’ai un train à prendre. On s’engouffre dans le RER. Les gens se mettent à nous maudire car ça sent le gaz dans tout le wagon. Sensation jouissive de faire chier le bobo parisien. Retour sur la province tard dans la nuit. Heureux.

Vivement le match retour. A mort la gueuse.


Responses

  1. […] plus mince que d’autres manifestants porteurs de drapeaux tricolores étaient derrière le barrage , entre la Concorde et le Rond-Point (je sais pas comment ils étaient arrivés là…) et on ne […]

  2. J’ai pas bien compris comment vous êtes arrivés derrière le barrage, avec tes copains.
    Mais j’ai bien ri à la lecture ^^
    Dommage qu’il n’y ait pas eu jonction, juste pour le fun, parce que ça n’aurait pas servi à grand chose mais disons qu’on aurait pris le rond-point aussi quoi 🙂

    • en fait quand tu étais face au barrage, il fallait remonter sur ta droite et prendre une rue en oblique qui t’amenait vers le rond point des Champs… Mais les gens n’ont pas suivi!!😉 S’il y avait eu jonction, on aurait été à l’Elysée ou à la Concorde sans souci!

      • Mais ils barraient tout le trottoir !
        Enfin oui, on aurait ptet pu se faufiler, mais pas le gros de la troupe. Et fallait aussi faire masse sur les Champs.

      • Ah ils avaient refermé! les salauds!!

  3. Effectivement, sur ta première photo, on voit que vous êtes derrière le barrage et on voit le grand drapeau qu’on voyait depuis l’autre côté ^^

    • Preuves de mes dires!!!🙂

  4. Mais oui, on a vu qu’il y avait des manifestants.
    Votre “masse” allait jusqu’où vers la Concorde ?

    • La masse était devant l’Elysée!! après yen avait un peu entre le rond point et l’Elysée… On étaient un peu les derniers des mohicans!!

  5. Mais attends, ya pas grand monde sur les photos !

    • J’en ai pas pris de ceux devant l’Elysée!

  6. Valait ptet mieux pas, en effet.

    • Oui si par hasard les glics tombaient dessus…

  7. On a dû se croiser alors… devant chez Flamby, enfin pas loin. Je me souviens de types avec un drapeau savoyard.
    A refaire. Sans sac à dos. Avec des lunettes et des masques.

    • Oui on a même peut être gueulé côte à côte! 😉
      Lunettes, masque et sérum physiologique!!

      • Ou jus de citron !
        C’est très efficace. Faut des lingettes démaquillantes.

      • Les lingettes c’est pour le mascara qui coule?😉

  8. J’ai adoré le récit de Fikmonskov aussi !
    Et sa photo du car !

    • Elle est top franchement! Et son analyse est un bijou!!

  9. sans le t à photo ^^

  10. Non, les lingettes, c’est pour mettre le jus de citron et se les coller sur les yeux.

    • Ah en mode rondelle de concombre quoi…


  11. Sur place. A voir si des gens se reconnaissent dessus…

  12. […] procédés : lui ne cite pas ma Mouette, mais je me suis reconnue, vu que j’ai reconnu mes deux héros   . Bien sûr que non, il ne connaissait pas mon blog et il ne me connaît pas non plus, jamais […]


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: