Posted by: petokask | March 18, 2013

Ni Marx, ni Rockefeller

aube dorée Il y a deux idéologies dominantes aujourd’hui, indépendamment des sectes qui surgissent en leur sein. Ce sont le marxisme et le libéralisme, deux idéologies qui ont certes beaucoup de courants internes différents, principalement liés au pourcentage d’intervention de l’état dans l’économie ou le processus de transition “à une société sans classe”.

Pourtant, malgré les différences apparentes, le marxisme et le libéralisme sont les deux faces d’une même pièce car, sur les question fondamentales, non seulement ils sont d’accord mais en plus ils pensent exactement la même chose. Et même là où il s ne sont en désaccord et où ils se blâment, ils pourraient s’entendre s’ils utilisaient le même “vocabulaire”.

Sur le plan financier, les deux idéologies professent une soumission absolue à une organisation, appelée dans un cas une “multinationale” et dans l’autre un “parti”. Cette domination est dans les deux cas accompagnée d’une violence brutale à l’encontre de toute personne qui s’oppose aux exigences du plan, le dissident sous le communisme était sous la menace du pistolet du commissaire politique tandis que sous le libéralisme c’est la concurrence déloyale, l’hostilité du gouvernement, les lois et en fin de compte l’huissier et la saisie.
Le fardeau de la souveraineté du régime libéral est certainement plus complexe et “douce”, mais au final, ce que le citoyen lambda ressent n’est pas si éloigné, ou plutôt, pour être plus clair, l’essence même du libéralisme est d’être beaucoup plus brutal.

Il y a aussi la question des valeurs sacrées de notre race, l’héritage séculaire et cohérent de notre nation, compagnon sans âge de notre Peuple dans la lutte pour la Terre de nos Pères et la Liberté. Et sur cette question, cette question sociale et nationale majeure, les marxistes et les libéraux, non seulement sont en accord mais sont semblables. La Patrie, la religion et les valeurs familiales sont haïes de la même manière par ces idéologies contre-natures qui sont le produit du même substrat idéologique. Le libéralisme, avec son universalisme, et le marxisme avec son internationalisme, chérissent et promeuvent les principes de la mondialisation, organisant la dissolution des nations, l’abolition des frontières, la promotion d’un style de vie et de pensée matérialiste et athée, et la prévalence de la vénération de l’argent.

Les conséquences de cette mondialisation à venir s’étalent autour de nous. Des ONG payées généreusement pour vendre de l’antiracisme bon marché aux gangs qui polluent les quartiers de notre pays. Des drogues dévastant la Jeunesse Grecque aux lois dépénalisant l’usage de drogues et leur culture, desquelles politiciens et journalistes prêchent les effets “positifs”. Du combat supposé des politiciens contre la corruption au fait qu’ils en sont les premiers et les meilleurs élèves.

Au parlement pendant 39 ans sans interruption, il y a une une complicité parfaite entre les partis. Par exemple, le fait que même les plus véhéments “ennemis” , la plupart de ces “dissidents” ennuyeux étaient capables de travailler de temps en temps ensemble pour attaquer le peuple Grec à travers les décisions gouvernementales et ministérielles. Nous voyons, de plus, les informations quotidiennes sur les “différences” entre gauche et droite dans les louanges de M. Kammenos pour M. Tsipras et celle de ce dernier pour Constantine Karamanlis, l’aîné, “l’Archevêque”.

aube dorée 2Les politiciens avec leurs “frères”, les contractuels de la désinformation, conspirent contre le peuple Grec, ne visant pas seulement l’argent, mais l’âme véritable de la nation, la sainte tradition, notre langue, nos coutumes, chaque aspect de la race grecque. La réponse du peuple Grec se prépare déjà et a fait perdre aux politiciens leur sommeil et a mis l’internationale sioniste et les centres de propagandes que sont les médias dans un “orgasme” de travail sans précédent. La croissance record de l’Aube Dorée a effrayé le système politique. Un détail chatouilleux de cela est que toutes les chaînes de télévision ignorent les règles de l’ESR (le CSA local, NdT) sur l’égalité de représentation des partis à la télévision, et préfèrent joyeusement de payer, en temps de crise, les amendes plutôt que de diffuser quelque chose su l’Aube Dorée, si ce n’est pour la calomnier et la diffamer.

L’attaque du système contre nous est notre plus grand honneur, tout comme leur déclaration que nous n’appartenons pas à leur “arc” cleptocratique (la blague de l’arc républicain en France, NdT). Non seulement politiquement et moralement, mais aussi idéologiquement, nous sommes très éloignés de ceux qui , comme le verdict  contre Tsochatzopoulos l’a dit, ont “un constant penchant pour le crime”. un crime qui vise toujours le Peuple et qui est toujours à l’avantage des spéculateurs internationaux. La différence entre les idéologies dominantes c’est que dans le marxisme les privilégiés sont les membres du parti et les banquiers internationaux (Comme dénoncé par Bakounine), alors que dans le libéralisme les privilégiés sont “l’élite” et les banquiers. C’est notre honneur, vraiment qu’ils nous soient hostiles, ces valets des banquiers et ennemis du Peuple.

Néanmoins, nous n’attendons ou n’envisageons aucune médaille ou récompense car nous sommes, comme l’a dit D. Vezanis, “l’affirmation active de la Nation”, nous avons un devoir d’ancrer notre opinion et de réveiller et d’informer le peuple de la réalité de la situation politique en Grèce. Pour permettre au peuple, notre propre peuple, de comprendre que le faux dilemme entre les traîtres marxistes et libéraux a désormais une réponse et un nom. Elle s’appelle l’Aube Dorée! Contre tous!

Pour les anglichophones, go to there.

NdT: ce que les grecs d’Aube Dorée écrivent pour leur pays se transpose sans rien changer pour la France.


Responses

  1. J’aime beaucoup !

    “Les conséquences de cette mondialisation à venir s’étalent autour de nous. Des ONG payées généreusement pour vendre de l’antiracisme bon marché aux gangs qui polluent les quartiers de notre pays. Des drogues dévastant la Jeunesse Grecque aux lois dépénalisant l’usage de drogues et leur culture, desquelles politiciens et journalistes prêchent les effets “positifs”. Du combat supposé des politiciens contre la corruption au fait qu’ils en sont les premiers et les meilleurs élèves.”

    C’est décidément la même chose dans tous les pays de cette maudite UE, la même invasion partout.
    La question que je me pose, c’est comment des gens qui sont peu capables d’apprentissage peuvent se mettre au Grec, au Suédois, au Hongrois (pas trop ^^), bref, à la langue du pays envahi.
    Bon, on sait qu’ils procèdent beaucoup par onomatopées, mais il faut quand même un minimum !
    Moi ça m’étonne.

    • Oui l’Aube a le mérite de dire clairement les choses… Ils ont fait un article sur Chypre et un autre sur le salut olympique! celui là je le traduirai spécialement pour vous!

    • Ils s’y mettent pas c’est ça le truc! Ils importent leur langue.

    • “Bon, on sait qu’ils procèdent beaucoup par onomatopées, mais il faut quand même un minimum !
      Moi ça m’étonne.” excellent La Mouette !

  2. allez, en rajout !

    • Quel honneur d’avoir le brebis galleux sur mon humble blog!😉

      • Oh la la ! Tout l’honneur est pour moi !

      • Monte aussi un blogroll : nous devons unir !!!

      • je vais tâcher de faire ça!!

  3. Le communisme et le capitalisme ont la même finalité, celui du monopôle. Comme le disait Rockfeller “competition is a sin”, autrement dit, le vrai capitalisme saint, celui de la compétition respectant des règles justes est réprouvé par les tenants même de la doctrine. Comment peut-on parler de concurence libre et non faussée dans ce cas ? C’est comme courir un cent mètres sans respecter aucune règle… Certains prendront un fusil, d’autres une voiture… puisqu’il n’y a aucune règle. Le plus fort, c’est-à-dire le plus riche et le plus cynique gagnera à coups sûr.

    Ainsi s’inscrit l’ouverture des frontières: les grosses corporations écrasent ou rachètent sans scrupules leurs concurents plus faibles qui ne sont pas protégés. Aujourd’hui la majorité des biens produits dans le monde provient au plus d’une centaine de compagnies… on n’est plus dans le libéralisme, mais bien dans la mise en place de monopôles, c’est-à-dire une oligarchie mondiale qui ressemble de plus en plus au politburo soviétique.

    Il faut lire à ce sujet “confession of a monopolist” écrit en 1906 par un des fondateurs du Nouvel Ordre Mondial.

    • C’est exactement ça… J’ai un autre texte sur le capitalisme qui est en traduction!😉


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: